Le kimono japonais est un vêtement emblématique connu dans le monde entier. Symbole de raffinement, de luxe, c’était à l’origine un sous-vêtement, qui s’émancipait dans les activités les plus luxueuses. Le kimono est l’un des rares vêtements qui a traversé les siècles, nous parvenant en excellente forme et ne se démodant jamais! Aujourd’hui encore, les kimonos sont omniprésents, ancrés dans la tradition, dans nos maisons et même sur les podiums des plus grandes marques de mode.

  • Le kimono moderne, le « sous-vêtement » d’hier
  • L’histoire du kimono
  • Différence entre les kimonos pour hommes et pour femmes.
  • FAIRE LE KIMONO Tricoter
  • La couleur

Le kimono moderne, le « sous-vêtement » d’hier

Le kimono tel que nous le connaissons aujourd’hui s’appelait un kosho. Cette pièce en soie en forme de T se porte confortablement sous d’autres couches de vêtements, avec des manches plus courtes.

Si son apparition remonte à la période Heian (794-1185), ce style vestimentaire a été importé de Chine. Le terme kimono est apparu à la fin du XIIIe siècle, faisant d’abord référence aux vêtements.

Il faudra attendre l’ère Meiji (1868-1912) pour que le terme kimono devienne plus précis.

A lire aussi : Quel est le meilleur site pour commander?

L’histoire du kimono

Les premiers vestiges du kimono sont sans doute apparus au Japon, au VIIe siècle, alors que le Japon était encore sous l’influence de la Chine. Le kimono s’appelait kosode et était un sous-vêtement porté avec un pantalon, une jupe longue ou un manteau large. Parmi la haute noblesse, les kimonos étaient portés sous des couches de vêtements qui se chevauchaient.

Les codes vestimentaires ont été redéfinis pendant la période Nara au 8ème siècle, et les kimonos indiquent désormais qui est une personne et où se situe un individu dans la société. La période Heian (794-1185) est marquée par une rupture diplomatique entre le Japon et la Chine. A cette époque, les kimonos colorés et décorés reviennent à la mode et sont réputés pour leur virtuosité. Ils varient selon les saisons, les occasions, le statut social ou l’âge des personnes.

Différence entre les kimonos pour hommes et pour femmes.

Il existe également des différences entre les kimonos masculins et féminins. Désormais le kimono est « extériorisé » et recouvert de motifs tissés et ornés. Au 14ème siècle, la période Muromachi (1392-1573), les kimonos étaient portés par-dessus d’autres vêtements. Il devient de plus en plus épais pour se protéger du froid.

C’est la robe portée par les femmes de la classe supérieure lors des cérémonies formelles. Par respect pour la tradition, les femmes célibataires portent des kimonos à manches courtes avec des manches plus longues après le mariage.

Pendant la période Edo, de 1600 à 1868, le kimono était un incontournable des vêtements traditionnels japonais. Il était porté par tous, hommes et femmes, quel que soit leur âge, leur condition ou leur morphologie. De grands magasins avaient ouvert à Kyoto et dans d’autres parties de l’Empire.

Les femmes portaient des vêtements somptueux en broderie, teinture et tissage. La décoration au bas de la robe était colorée et il y avait aussi un beau motif sur le cou. Cependant, le centre du kimono est à peine décoré car il est caché par la ceinture obi.

Entre 1750 et 1850, seconde moitié de l’époque d’Edo, le kimono se simplifie et perd peu à peu l’extravagance stylistique qu’il avait acquise au fil des siècles. Les décorations et les motifs ont été simplifiés, et les kimonos arborent désormais des motifs géométriques. Les couleurs sont plus neutres.

Durant l’ère Meiji, entre 1867 et 1912, les influences occidentales et l’ouverture du Japon bouleversent la tradition du port du kimono traditionnel. Celui-ci a été revu pour s’adapter aux goûts occidentaux, où les cultures se mélangent pour créer des vêtements aux lignes et imprimés plus abstraits. Enfin, au début du XXe siècle, l’ère Showa est arrivée.

Les kimonos ne sont plus portés que lors d’occasions spéciales. Les Japonais n’ont plus la capacité ou l’envie de dépenser une fortune pour cette tenue de fête et la louent plutôt pour des occasions spéciales.

Aujourd’hui, il existe des kimonos sous différentes formes, notamment en termes de mode, et ils sont toujours portés lors des cérémonies! Voici un exemple de kimonos pour hommes et de kimonos pour femmes.

LA FABRICATION DU KIMONO

Couture

Le tissu peut être uni ou imprimé, et les fibres utilisées peuvent toutes être de la même taille, ou traitées pour donner au résultat final un effet gaufré gaufré.

Les pièces rectangulaires sont ensuite assemblées pour fabriquer le kimono.

La couleur

D’abord, nous définissons la couleur principale, puis les détails. Le tissu est passé à la vapeur avec de la poudre naturelle pour obtenir la couleur désirée.

Les formes sont ajoutées à l’aide de techniques de traçage, le tissu est détaillé et décoré au pinceau (par des mains très habiles)

le kimono d’aujourd’hui

Le kimono n’a plus le même succès qu’avant du fait de l’ouverture du Japon, mais il reste dans les racines des japonais et continue d’impressionner l’occident grâce à sa particularité et son design unique. Le kimono est porté occasionnellement au Japon pour des cérémonies importantes.

Le kimono fait son apparition dans les grandes marques, et même dans les maisons de luxe! Vous pouvez trouver des kimonos rares à Ryojin.